Les applications mobiles, un véritable défi pour les entreprises

Partager

Il est bien loin le temps où le web se limitait aux sites que nous visitions. Désormais, il faut raisonner en termes de services, de plateformes et d’applications.

Les technologies nomades se sont considérablement développées ces dernières années et elles ont provoqué une véritable mutation des usages, tant chez les particuliers que chez les entreprises.

Les applications au service de la productivité des salariés

Les smartphones et les tablettes ne sont effectivement plus réservés au grand public et ces terminaux ont désormais trouvé leur place en entreprise, entraînant par la même occasion le développement d’un nouveau type de solutions mobiles, les applications à usage professionnel.

Elles peuvent se destiner aux clients, aux prospects mais également aux salariés des sociétés et elles offrent à ces publics un accès direct à l’information et aux ressources internes.

Grâce à elles, des employés situés dans différents bureaux ou même dans différentes filiales peuvent collaborer ensemble sur Office 365 ou même organiser des réunions en s’appuyant sur Skype Entreprise.

Certains éditeurs proposent même des solutions tout-en-un. Salesforce1, par exemple, permet aux employés d’une société d’accéder à des processus métier et à des applications personnalisées au sein d’un seul et même outil.

Prendre conscience des obstacles

La mise en place d’applications dans un cadre professionnel n’est cependant pas un acte anodin. Ces outils représentent un coût, notamment en termes de gestion. La multiplication des terminaux et des plateformes rend leur installation plus difficile, surtout sur les écosystèmes les plus fragmentés.

Mais il y a un autre point primordial à prendre en compte : la sécurité.

Les virus et autres programmes malveillants ne visent plus uniquement nos ordinateurs. Ils sont aussi de plus en plus présents sur les plateformes mobiles.

En début de semaine, un cabinet d’analyse a ainsi découvert une nouvelle version de la faille Stagefright. D’après les estimations de ses experts, elle toucherait plus de 275 millions de terminaux sous Android.

iOS n’est pas en reste non plus. Palo Alto Networks a ainsi détecté une autre vulnérabilité critique au niveau du système de DRM utilisé par Apple pour toutes les applications diffusées sur l’AppStore. Grâce à elle, des personnes mal intentionnées peuvent contourner les verrous mis en place par l’entreprise et installer des applications non signées sur les iPhone ou les iPad.

Ces failles et les programmes malveillants qui les exploitent présentent de nombreux risques pour les entreprises.

Certains virus peuvent occasionner de lourds dégâts et c’est le cas des ransomwares. Après avoir infecté un terminal, ces programmes sont capables de chiffrer l’intégralité de leur mémoire interne pour empêcher les utilisateurs d’accéder à leurs données.

Anticiper les problèmes en utilisant les bons outils

Le meilleur moyen de se prémunir contre ces dangers reste de former les utilisateurs à ces usages, mais il est aussi impératif de garder le contrôle sur le parc de l’entreprise en s’appuyant sur des outils spécifiques tels que des antivirus ou des gestionnaires de flotte comme le Device Management Express.

Ces solutions répondent en effet le plus souvent à toutes les problématiques des entreprises. Elles permettent ainsi de déployer rapidement des applications ou des patchs de sécurité sur les terminaux d’un parc mais il est aussi possible de les utiliser pour verrouiller un téléphone ou une tablette à distance.

Très pratique en cas de perte ou de vol. Pratique, et même indispensable.

Contact
Vous avez un projet ?
Une question ?
Livre Blanc :
Les applications métiers, la bonne approche pour les entreprises
Newsletter
Recevez les dernières actualités pour rester toujours connecté
3766974e10ba288333aea0bd87f33a78uuuuuuuuuuuuuuu